• Alice Gontier

[Rapport] Bilan 2018 Projet Bolivie

Mis à jour : janv. 16


La Bolivie connait une très forte diversité de climat se manifestant par des successions de strates écologiques allant des plaines arides de l’Altiplano, aux sommets enneigés à 6 000 mètres d’altitude en passant par les vallées tropicales. La région des Yungas, lieu d’implantation du projet est considérée comme un Hot Spot car elle constitue une région abritant plus de 1 500 espèces mais ayant perdu 70% de son habitat d’origine. On y retrouve notamment des orchidées uniques au monde. Les fruits tropicaux, le café, la coca, le cacao et le tabac y trouvent des conditions optimales pour s’épanouir, grâce au climat chaud et humide et aux précipitations abondantes. Les extractions minières y sont également monnaie courante et peu encadrées, menant souvent à l’élargissement des lits de rivière et la pollution des cours d’eau. À cela s’ajoute l’absence d’un système de gestion des déchets, contribuant à son tour à la pollution de l’environnement local.

La région des Yungas a également été en proie au trafic de bois précieux à l’image du Mara (Swietenia macrophylla) , que l’on retrouve sur la liste rouge des espèces de l’IUCN et qui a presque disparu de la région. La déforestation suit également une augmentation fulgurante dans la région, alors que 12 000 ha de forêt disparaissaient entre 2000 et 2005, 35 500 ha ont été rayés de la carte entre 2005 et 2010.

Cependant, la culture traditionnelle et principale de la région est la Coca (Erythroxylum coca), plante exigeante qui cause de nombreuses problématiques environnementales. Cultivée en monoculture, la coca appauvrit fortement les sols en causant leur érosion qui peut aller jusqu’au glissement de terrain. Bien que sa zone de culture soit légalement limitée, la dégradation des sols poussent les producteurs de coca a étendre les parcelles de culture de coca en défrichant des espaces de forêts voisines grâce à la pratique du brûlis. La région de Las Yungas est toutefois connue pour être la zone de production traditionnelle de la coca, les feuilles qui y sont produites servant essentiellement à la consommation (mastication) des feuilles, légale, par les populations locales.

La Bolivie connait encore un IDH (Indice de Développement Humain) moyen stable de 0,675 en 2012, mais les disparités sont fortes entre milieu rural et citadin. Le fort développement de la capitale économique La Paz, contraste fortement avec le manque d’investissements infra structurels en milieu rural. Dans ce contexte, l’association Cœur de Forêt vise, sans la remplacer totalement, à apporter des alternatives concrètes à la culture de coca et se doit également de prendre en considération les intérêts financiers des producteurs locaux

NOS ACTIONS SUR L ANNÉE 2018

REFORESTATION

Reforestation et Agroforesterie

Près de Coroico, sur la zone du projet, les semis commencent en juin pour une saison de plantation qui s’étend du mois de décembre au mois d’avril suivant, soit en 2019. L’association locale, Corazon del Bosque, progresse actuellement dans sa saison de reforestation 2018/2019 pour atteindre un total de 11 150 arbres et arbustes plantés toujours selon les 3 modèles agroforestiers définis : systèmes agroforestiers Café (Coffea arabica), Agrumes et Mixte (Café et Agrumes).

Parmi eux cette saison, nous plantons 7 150 caféiers, 1 080 agrumes (mandariniers, Citrus reticulata, citronniers, Citrus limon, orangers, Citrus sinensis), 250 avocatiers (Persea americana), du Moringa (Moringa oleifera), 150 astrapeas (Dombeya wallichii) pour son rôle mellifère, et enfin 2 520 plants forestiers, dont de l’Acajou amer (Cedrela odorata), et de l’Erythrine (Erythrina poeppigiana).

De plus, 10 000 semences d’hibiscus de l’espèce Oseille de Guinée, appelée également Bissap (Hibiscus Sabdariffa) ont été distribuées aux producteurs afin qu’ils puissent les incorporer dans leurs modèles de plantations agro-forestières. À terme, ils pourront ainsi développer des produits contenant des fleurs d’hibiscus, tels que des jus, du miel, des savons, etc...

Un partenariat avec les institutions locales (Fondation Natura) a également été monté pour le reboisement de 60 ha à terme. 400 arbres seront plantés sur 1 ha avant la fin de l’année 2018.

VALORISATION

Miel

L’intérêt manifeste des producteurs locaux pour se convertir à l’apiculture ne faiblit pas. En effet, cette année c’est un total de 108 ruches réparties chez 55 producteurs qui ont suivis.22 nouvelles ruches ont été distribuées à 15 producteurs bénéficiaires du projet.Certaines de ces ruches permettent de venir remplacer du matériel vieillissant tandis que d’autres incarnent le premier pas de certains agriculteurs vers cette activité respectueuse de l’environnement.

En parallèle, le matériel nécessaire au reste de l’activité a également été distribué aux nouveaux producteurs : enfumoirs, gants, masques, tenues de protection. L’association leur a également fourni des plantes mellifères à implanter à proximité de leurs ruches.

Les plantes mellifères plantées avec les apiculteurs permettent quant à elle de fournir la nourriture nécessaire (pollen et nectar) aux abeilles.

Les récoltes de miel réalisées par nos bénéficiaires s’élèvent en 2018 à 464 kg. Nous avons également acheté 224 kg à des apiculteurs extérieurs lors de la pénurie de miel. Les aléas climatiques survenus dans la région de Coroico (fortes pluies et hiver prolongé) dans les mois de mai, juin et juillet avaient en effet affecté les ruches et par conséquent la production de miel.

Café

Cette année, l’association locale a pris la décision de mettre l’accent sur l’appui et le suivi des producteurs avec, entre autres, des formations sur l’utilisation d’intrants biologiques. 5 formations de groupes à la préparation d’intrants organiques (fertilisants et répulsifs) et des formations individuelles aux bio-préparations ont été menées auprès des producteurs.

L’objectif est de développer la production de la zone de Coroico tout en permettant aux producteurs d’être autonomes sur la culture et la récolte du café. En parallèle l’association continue d’accompagner les producteurs de café dans la recherche de débouchés

commerciaux.

COMMERCIALISATION ET SENSIBILISATION

L’appui à la commercialisation est passé cette année par un travail de communication autour des produits des producteurs appuyés par l’association (café et miel) afin de faire

connaitre le projet mais aussi de développer les débouchés pour les producteurs. La mise

en avant du projet auprès des acheteurs, permet une meilleure connaissance de l’action environnementale et sociale de l’association.

En 2018, ce sont 362 paquets de café qui ont été vendus, pour un total d’environ 90 kg de café torréfié et 6 kg de café vert, utilisé comme tisane amincissante, mais également 1 kg de sultana qui est l’enveloppe du grain de café séché et utilisé pour des infusions. Le choix de l’exportation a été abandonné à cause de prix internationaux faibles, alors que la filière au niveau national permet un prix plus rémunérateur pour les producteurs. Plus de 200 kg de miel ont été vendus en tienda (magasin de dépôt vente) et en féria (marché ou foire).

L’association est intervenue auprès de 622 élèves dans 13 écoles différentes. Grâce à

des interventions mensuelles dans les écoles, des jardins scolaires ont été mis en place dans 5 écoles primaires ce qui représente au total 290 enfants. L’association locale

Corazon del Bosque a pu accompagner les enfants dans la création des jardins, la

plantation des différentes cultures potagères et la réalisation de compost. La première

récolte a eu lieu au mois de juin 2018 avec des radis, des navets, des salades,

des haricots, etc…

Dans les autres écoles, les actions se portent principalement sur des séances de

sensibilisation : des vidéos et débats avec les enfants sur les questions de pollution,

de changement climatique, de gestion des déchets et de déforestation.

Télécharger le rapport annuel 2018 en PDF

#Bolivie

Nous suivre
Naviguer sur notre site
  • Facebook Coeur de Forêt
  • Instagram Coeur de Forêt
  • Linked In Coeur de Forêt
  • Twitter Coeur de Forêt
  • YouTube Coeur de Forêt
  • Pinterest Coeur de Forêt
Newsletter
Nous contacter

Projets

    Indonésie Florès - Tanawolo

    Cameroun - Sanaga

    Madagascar - Masoala

    Madagascar - Antsirabe

    Bolivie - Coroico

    Pérou - San Francisco

    France - Forêts du Lot

         Propriétaires de petits bois

    France - Sensibilisation

    France - Agriculture urbaine

Partenaires & Mécènes

    Nos mécènes

    Devenir mécène

35 bd du Champy Richardets 93160 Noisy le Grand contact(a)coeurdeforet.com / +33(0)145929223

Marque et logo déposés.

© Coeur  de Forêt