• Alice Gontier

Cœur de Forêt signe les 10 principes Net Zero Initiative

Les 10 principes proposés par la Net Zero Initiative (NZI) : prérequis vers une stratégie climat et biodiversité ambitieuse

L’association Cœur de Forêt est fière d’avoir participé à la construction collective des 10 principes pour une stratégie climat d’entreprise ambitieuse, en partenariat avec l’ADEME et une trentaine de professionnels des enjeux du changement climatique.

Aujourd’hui, les signataires des 10 principes de la Net Zero Initiative appellent toutes les organisations, quelle que soit leur taille et leur secteur, à mettre en pratique ces principes exigeants pour construire une stratégie climat à la hauteur des enjeux.



« Compensation carbone », « Neutralité carbone », ces allégations fleurissent depuis plusieurs années de la part des organisations pour communiquer sur leur engagement contre le changement climatique. Ces termes, parfois purement marketing, ne répondent cependant pas à l’urgence des enjeux. Le changement climatique est un phénomène planétaire. Le seul objectif de neutralité carbone, qui ait un sens réel, est celui de neutralité carbone planétaire. Les démarches de compensation, contribution, neutralité ne doivent pas détourner le regard des efforts de réduction des émissions à mener. La réduction des émissions de gaz à effet de serre des entreprises est indispensable et doit être le sujet prioritaire de leur action climat.

À travers ce travail porté par Carbone 4, entre septembre 2021 et juin 2022, nous définissons collectivement au sein du projet Net Zero Initiative, les bases d'une stratégie climat d'entreprise rigoureuse et ambitieuse, alignée avec la science et les objectifs de l'Accord de Paris. Ces 10 principes nous paraissent primordiaux pour guider les entreprises à agir de manière cohérente par rapport à leur poids économique et à leur impact climatique. Ils incitent chaque organisation à investir au juste niveau de leur responsabilité dans le changement climatique.

En tant qu’association de terrain, porteuse de projets de préservation des forêts et de reforestation, Cœur de Forêt contribuent à préserver et à régénérer des puits de carbone, telles que des forêts et des systèmes agro-écologiques. Notre participation au travail collectif de la Net Zero Initiative était donc essentiel à nos yeux. Ce fut l’occasion de partager nos réflexions et les points de vigilance que nous identifions dans :

  • Les mécanismes de certification carbone qui mettent en concurrence des projets aux qualités environnementales bien hétérogènes sur le seul prisme du carbone,

  • Une dynamique de marché sur la commodité de la tonne de carbone qui tire les prix vers le bas, sans permettre le financement de projets holistiques de qualité

  • Une pression foncière et une financiarisation des forêts françaises par des organisations qui souhaitent générer des crédits carbones directement pour leur propre compte ou acquérir des forêts en tant qu’actifs forestiers.

Ces 10 principes de la NZI permettent de garantir une démarche et une communication claire, transparente et séparée sur l’ensemble des leviers d’actions mis en œuvre par l’entreprise. Il reste selon nous des avancées à mener sur la typologie des contributions actuellement réduites à la préservation ou augmentation des puits de carbone : les piliers B3 (émissions évitées par financement de projets de réduction) et C3 (absorptions par financement de projets de séquestration) ne se cantonnent qu’à des projets labellisés carbone.

En effet, les limites des certifications carbones telles qu’elles existent aujourd’hui ne permettent pas (ou très peu) de financer des projets holistiques de préservation et restauration des forêts impactant positivement la biodiversité et le développement humain au-delà du seul prisme du carbone. C’est pourquoi, chez Cœur de Forêt, nous ne certifions pas « carbone » nos projets et n’entrons pas dans le cadre des démarches de neutralité carbone.

En nous associant aux 10 principes NZI, nous souhaitions participer à une belle dynamique de travail collectif. Nous souhaitions ainsi faire évoluer et permettre de clarifier les démarches et la communication faite sur le carbone en France et à l’international.



À terme, nous souhaitons sincèrement pouvoir poursuivre ces réflexions vers la construction de nouveaux mécanismes qui feront le lien entre les démarches de réduction des émissions de l’entreprise et les projets holistiques qui préservent les forêts, sans chercher à soustraire les tonnes de CO2 de l’entreprise avec le CO2 séquestré ou évité d’un projet, mais en aidant l’entreprise à définir un budget de contribution cohérent.

Comment définir cette contribution "juste" ?

Pour cela, plusieurs pistes ou mécaniques sont à imaginer, à mobiliser par l’entreprise :

  • Introduire une de conversion des émissions (totales, résiduelles, … à définir) en budget carbone sur la base d’un prix du carbone ambitieux, interne à l’entreprise. Ce budget de contribution positive pour le climat et la biodiversité permettrait ainsi de soutenir un plus large panel d’activités qui impactent le climat et la biodiversité (actions de sensibilisation, de développement économique, de plaidoyer, …). Cette démarche serait en totale cohérence avec le dernier rapport du GIEC qui a clairement mis en valeur que « climat et biodiversité » étaient indissociables. De plus, cette démarche anticipe la montée des prix du carbone et la pénurie de projets certifiés à bas coût prévue pour les années à venir.


  • S’inscrire dans une démarche de reversement sur le format du « 1% pour la planète » où les entreprises s’engagent à reverser 1% de leur chiffre d’affaires à des causes environnementales. Cet outil existant permet de valoriser facilement l’engagement des entreprises et de soutenir les acteurs de préservation de l’environnement.

Alors comment soutenir de bons projets de préservation et de restauration des forêts ?

C’est le travail que mène la communauté all4trees, ainsi que d’autres organisations, à travers la définition d’un référentiel qui permettra d’évaluer et de certifier des projets sur leurs impacts sur la biodiversité et le développement humain. Nous souhaitons ainsi apporter une meilleure lisibilité sur l’impact des actions menées par les différentes organisations du secteur de la plantation d’arbres.

Nous invitons toutes les organisations à entrer dans la démarche

Aujourd’hui, les signataires des 10 principes de la Net Zero Initiative appellent toutes les organisations, quelle que soit leur taille et leur secteur, à mettre en pratique ces principes exigeants pour construire une stratégie climat à la hauteur des enjeux.


Pour consulter l'ensemble des 10 principes, télécharger le document ci-dessous :

NZI_10_principes_ VF-compressed
.pdf
Download PDF • 316KB