• Julie Corchia

Zenpark s’engage pour la préservation des forêts françaises

En France, selon l’ADEME, les transports sont responsables de 35 % des émissions de CO2. On estime que 30 % du trafic urbain et 20% des émissions de CO2 sont générés par la recherche d'une place de stationnement.


Zenpark veut réduire le trafic routier en ville et les émissions de CO2 générées


En proposant des places de parking usuellement non disponibles à ses utilisateurs, Zenpark permet d’économiser 1500 tonnes de CO2 chaque année en évitant les distances parcourues à la recherche d’une place. Comment ça marche ?


Du 5 au 20 juin, pour chaque réservation de parking effectuée, Zenpark reverse 1€ à Cœur de Forêt pour soutenir le projet que nous menons en France, dans la région Occitanie. Ce partenariat avec Cœur de Forêt s'inscrit dans la continuité des actions de Zenpark pour réduire les émissions de CO2. (Essayer l'application Zenpark)


À travers cette collecte de fonds, Zenpark souhaite s’engager pour l'environnement et la préservation des forêts françaises. L’objectif est de sensibiliser les membres de la communauté Zenpark sur les enjeux écologiques d'aujourd'hui et de demain.


Ensemble préservons la forêt française en parrainant des arbres Cœur de Forêt


La forêt française appartient à 3,5 millions de français, soit 1 français sur 20, et 85% de ces propriétaires possèdent de petites parcelles de moins de 10 ha. Ces surfaces sont généralement jugées trop petites pour être suivies par des professionnels de la forêt et les propriétaires sont souvent assez démunis pour savoir comment les préserver.


En France, nous ne sommes pas dans un contexte de déforestation comme nous pouvons le connaitre dans le cadre de nos autres projets. La surface de la forêt augmente en France de 80 000 ha / an, et ceci due en partie à la déprise agricole. Mais c’est une forêt très jeune (50% des arbres ont moins de 60 ans et 79% moins de 100 ans) et qui a besoin de temps pour atteindre un niveau de maturité qui va lui permettre d’être plus résiliente.

Aujourd’hui, il y a 2 risques pour la forêt française : l’intensification de l’exploitation des forêts (le bois est un produit noble, renouvelable et il est légitime de vouloir l’utiliser) et le changement climatique qui impacte par des sècheresses plus fortes ou des hivers plus doux.


Notre projet en France a pour vocation de préserver la forêt française et de reconnecter les citoyens et propriétaires forestiers à leur forêt, en les accompagnant vers une gestion sylvicole durable et en leur permettant d’être acteurs de la préservation des forêts.

39 vues0 commentaire