"Produire et Consommer Autrement" manifeste engagé pour la forêt

November 1, 2015

A l'occasion de la COP21, l'association Coeur de Forêt lance le manifeste "Produire et Consommer Autrement" pour une préservation des forêts à travers le monde. 

 

Pour un producteur respecté, un fabricant engagé et un consommateur éclairé.

 

Au moment où les gouvernements du monde entier s’apprêtent à se réunir à Paris pour la COP 21, en vue d’aboutir à un nouvel accord international sur le climat, l’Association Cœur de Forêt souhaite mobiliser l’opinion et alerter les pouvoirs publics. Il est nécessaire de mettre en place rapidement de nouveaux systèmes économiques équitables, qui respectent l’Homme et son environnement, particulièrement celui de la forêt.

 

MANIFESTE "PRODUIRE ET CONSOMMER AUTREMENT"
Vous aussi engagez-vous avec Cœur de Forêt.

Il y a urgence à agir ! Cette année, nous avons épuisé en seulement 8 mois les ressources naturelles générées par la terre en une seule année. Nous surexploitons la nature. Notre consommation de produits alimentaires, textiles, pharmaceutiques, et cosmétiques, qui sont directement tirés des forêts et cultures agricoles, a entraîné la déforestation de 5,2 millions d’ha par an entre les années 2000 et 2010, soit la superficie de 14 terrains de football par minute. Les forêts subissent des pressions de plus en plus importantes, or elles nous fournissent des services vitaux comme l’air que nous respirons, la nourriture, l’eau et les médicaments. Et, 1,6 milliards de personnes vivent, dépendent et tirent directement leurs revenus de la forêt, il est donc indispensable que nous en fassions une exploitation responsable et durable.

 

C’est possible. L’économie « durable » des forêts existe déjà. Nous avons testé et abouti son modèle économique, environnemental et social depuis 10 ans grâce à nos actions menées dans une dizaine de pays à travers le monde. En développant des programmes de reforestation qui impliquent et forment les populations locales, nous  proposons des alternatives économiques à la déforestation. Avec un système de production qui repose sur l’agroforesterie, nous développons des techniques d’exploitation forestières à impact réduit qui permettent de limiter les dommages tout en améliorant les rendements. Cela représente jusqu’à 60% de revenus en plus sur une parcelle équivalente par rapport à une parcelle traditionnelle. Nous ne sommes pas les seuls à agir. D’autres associations, groupe d’hommes et femmes, œuvrent quotidiennement pour recréer un écosystème où l’Homme et la nature cohabitent et produisent des richesses. L’agroforesterie, très présente dans les pays tropicaux, concerne déjà 46% des terres agricoles mondiales et impliquent 900 millions de personnes.

 

L’économie du futur est déjà en marche. Mais pour aller vite, plus loin et étendre les modèles équitables, nous avons besoin d’une mobilisation plus grande et de l’engagement concret des consommateurs, des entreprises et des pouvoirs publics pour des produits durables et équitables.

C’est l’objectif de ce manifeste. En le signant et en le diffusant, vous devenez acteur du changement. Rejoignez-nous sans attendre.

 

Pour des producteurs respectés :

- Valoriser la production locale et l’agriculture bio ou raisonnée;

- Acheter au juste prix, c’est à dire celui qui permet aux producteurs de vivre et de réinvestir dans la modernisation de leurs exploitations;

- Favoriser l’innovation et l’investissement dans les techniques d’agroforesterie, pour améliorer la qualité des sols, stocker plus de CO2, gagner en efficacité en adaptant les outils de culture, réduire les pesticides et engrais par les associations d’espèces et réduire la pollution de l’eau.

 

Pour des fabricants engagés :

- Supprimer les gammes de produits qui provoquent la déforestation et polluent les forêts;

- Développer des programmes de valorisation durables des produits forestiers non ligneux (c'est-à-dire qui ne sont pas issus du bois, mais des feuilles, des fleurs, des fruits ou de l’écorce) pour les domaines de la cosmétique, du textile, de la parfumerie, de l’aromathérapie, des produits pharmaceutique, de l’agroalimentaire, et de la chimie végétale;

- Être transparent sur l’origine des produits : affichage de la provenance de toutes les matières pour l’ensemble des produits issus des filières;

- Être intransigeant sur le respect des droits de l’homme dans les circuits de production.

 

Pour des consommateurs éclairés :

- Acheter moins et mieux et favoriser une agriculture bio ou raisonnée;

- Exiger des produits qui affichent l’origine de la production de toutes les matières;

- Favoriser les achats issus de circuits-courts. 

 

Pour changer d’échelle, Cœur de Forêt demande à tous les Etats signataires de la Convention sur le Changement Climatique des Nations Unies de prendre des décisions lors de la COP21 pour donner, aux acteurs de l’économie positive, les moyens d’agir. Pour cela il est indispensable de :

 

  1. Proposer une réglementation internationale sur la traçabilité de toutes les matières premières et de leurs produits dérivés;

  2. Renforcer et étendre la réglementation et les moyens de contrôles pour une filière du bois exotique durable;

  3. Donner plus de moyens pour la recherche sur l’agroforesterie et la biodiversité;

  4. Rendre opérationnel le protocole de Nagoya notamment en le faisant ratifier par tous les pays;

  5. Investir pour le futur en débloquant plus de financements pour le fond Vert, qui fera l’objet des négociations pendant la COP21. Cet outil est le principal mécanisme devant permettre le financement par les pays les plus riches de la transition écologique des pays les plus en difficultés.

Nous pouvons tous agir. Aujourd’hui !

MANIFESTE "PRODUIRE ET CONSOMMER AUTREMENT"
Vous aussi engagez-vous avec Cœur de Forêt ! ------> SIGNEZ ICI

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

[Ouvert] Volontariat Madagascar - Appui à la recherche agronomique et aux processus de distillation

November 13, 2019

1/4
Please reload

Catégories
Posts Récents