top of page
  • Photo du rédacteurJulie Corchia

CycleForWater s’engage sur notre projet en Indonésie !

Le mois dernier, nos équipes sur notre projet Indonésie ont accueilli César, William, Pétronille et Hugo, des membres du collectif CycleForWater, qui parcourent une partie du globe à vélo. Leurs objectifs ? Sensibiliser sur l’importance de l’accès à l’eau dans le monde et collecter des dons pour des associations terrain. L’Indonésie faisant partie de leur trajet, ils ont été directement en contact avec Nao, notre coordinateur du projet dans le pays.

Durant leur mission, ils ont apporté leur aide à notre pôle Sensibilisation et contribué à améliorer nos supports de sensibilisation sur le thème de l'eau (cycle, préservation). Ils ont également participé à d’autres activités notamment au sein de notre pépinière.



Pour mener à bien nos activités sur notre projet en Indonésie, nous avons bien évidement des besoins financiers. Pour aider notre association, une cagnotte en ligne a été créée pour appuyer financièrement les associations soutenues par CycleForWater, dont Cœur de Forêt fait partie.


Laissons maintenant César, William, Pétronille et Hugo nous parler de leur expérience au sein de notre projet Puge Figo et avec nos équipes.



Pouvez-vous vous présenter ainsi que CycleForWater ?


Nous sommes César, William, Pétronille et Hugo : quatre jeunes diplômés et amis d’enfance originaires de Normandie.

A l’issue de nos études respectives, nous avions tous le désir de nous engager personnellement pour une cause qui participerait par notre action à améliorer la vie de nombreuses personnes.


L’eau nous est alors apparue comme une évidence dans le sens où il s’agit d’une ressource vitale pour tous, cependant encore aujourd’hui 30% de la population mondiale n’y a pas accès.


CycleForWater c’est une traversée du monde à vélo ayant deux grands objectifs. D’une part, nous agissons sur le terrain pour améliorer l’accès à l’eau de population en Asie du Sud Est en travaillant avec des ONG comme Cœur de Forêt. D’autre part, nous sensibilisons le grand public aux enjeux liés à l’eau dans le monde et nous insistons plus spécifiquement sur les jeunes générations en intervenant dans des écoles, collèges, lycées et universités sur notre route.





Pourquoi avoir choisi de soutenir l’association Cœur de Forêt ?


Lors de notre traversée du pays en décembre dernier, nous avons rencontré Mike Joy, un scientifique néo-zélandais engagé pour la préservation de l’environnement et de la ressource en eau dans le pays. Lors de cette entrevue, celui-ci a beaucoup insisté sur l’importance d’agir en préservant l’eau à la source.

En découvrant l’association Cœur de Forêt et plus précisément le projet en Indonésie, nous avons tout de suite fait le lien avec ce que nous avait partagé Mike Joy. Protéger les sources d’eau en reforestant les bassins versants autour du village de Nginamanu illustre parfaitement les propos du scientifique qui nous avaient particulièrement marqués.





Qu’est-ce qu’il vous a plu dans notre approche sur le projet Indonésie (type d’actions, bénéficiaires…) ?


Nous avons particulièrement apprécié l’approche globale de Cœur de Forêt qui en plus d’agir concrètement sur le terrain vise également à sensibiliser la population en la poussant à agir pour permettre une gestion plus durable de la ressource en eau.

Enfin, le fait de replacer la végétation et notamment les arbres au centre de nos préoccupations permet de rappeler à quel point ces derniers sont importants dans le cycle de l’eau.

L’autre point qui nous a également beaucoup plu est l’intégration de l’association dans le territoire. En effet, tous les habitants de Nginamanu et des villages alentours connaissent et soutiennent l’action de Puge Figo (Cœur de Forêt). De plus, l’association emploie de nombreux locaux permettant ainsi de créer de l’emploi et d’impliquer d’autant plus les habitants.

Enfin, la vision à long terme de Puge Figo est très intéressante. En effet, l’association a pour ambition de développer ses programmes pédagogiques de sensibilisation à plus grande échelle et en collaboration avec le gouvernement. Nous trouvons cette démarche essentielle puisqu’à partir du moment où les populations comprennent les actions réalisées, elles peuvent à leur tour agir dans le même sens et ainsi appuyer et accentuer les actions de départ. L’humain est à la base du projet de Cœur de Forêt en Indonésie et c’est ce qui en fait sa force.


Quelles sont les missions que vous avez réalisé sur le terrain avec nos équipes ?

  • Aide à la pépinière pour la préparation des plants

  • Travail sur les supports de sensibilisation utilisés pour parler de la gestion et de la pollution de l’eau

  • Session de sensibilisation et d’échange au sujet de l’eau auprès des résidents du village

  • Plantation de patchouli au sein d’une parcelle pilote d’agroforesterie

  • Présentation de notre projet auprès des enfants du village et sensibilisation aux enjeux liés à l’eau

  • Plantation d’arbres sur un bassin versant alimentant le village de Nangge et les rizières voisines

  • Intervention dans une école auprès d’une cinquantaine d’enfants : présentation de CycleForWater et sensibilisation aux enjeux liés à l’eau.


Pourquoi avoir mis en place une collecte de fonds auprès des entreprises et des particuliers pour Cœur de Forêt ?



Comme évoqué précédemment, un des objectifs de notre association est d’agir sur le terrain en collaboration avec nos ONG partenaires. Mais nous avons bien compris que ces actions sont systématiquement conditionnées par les ressources financières à disposition. En effet, les projets et la motivation de la main d’œuvre ne manquent pas. En revanche, il y a un besoin non négligeable de fonds. C’est pourquoi nous souhaitons mobiliser notre communauté afin de permettre la réalisation d’un maximum de missions.

Notre communauté rassemble de nombreuses personnes de différents horizons : famille, amis, collègues… L’écosystème CycleForWater est important et nos partenaires en font partie. C’est la raison pour laquelle nous voulons à fois mobiliser leurs collaborateurs dans un premier temps, puis le grand public dans un second temps.


Merci à César, William, Pétronille et Hugo pour leur enthousiasme et ces moments de partage avec notre équipe sur le projet. C’était un plaisir de vous avoir à nos côtés !



Comments


bottom of page