• Julie Corchia

Jérôme Dreyfuss fête ses 3 ans d’engagement à nos côtés !

La Maison Jérôme Dreyfuss, créée en 2002, propose une collection de produits de maroquinerie réalisés avec des peausseries et des matériaux nobles. L’entreprise promeut le consommer moins et mieux, souhaite regarder la provenance, les modes de fabrication et ainsi réduire au maximum son impact sur la « pollution planétaire qui ne cesse de grandir ».


Au sein d’une industrie du textile et de la tannerie, deuxième la plus polluante de la planète, la maison Jérôme Dreyfuss intègre dès 2006 la prise en considération de son empreinte environnementale, parce que, pour son créateur : « la mode est faite pour qu’on se sente bien et doit être vraie ».


Pour l’approvisionnement de ses cuirs, la maison Jérôme Dreyfuss se fournit auprès d’élevages destinés à l’alimentation, constituant ainsi un co-produit. La qualité du cuir que souhaite utiliser la marque est garantie par les méthodes d’élevage extensifs, ne participant pas ainsi à la déforestation amazonienne. La marque s’engage en achetant ses cuirs tannés exclusivement en Europe, principalement en France et en Italie. Elle travaille avec des ateliers à taille humaine et promeut l’artisanat européen, une fabrication non industrielle et la proximité des approvisionnements. Le tannage végétal, à base d’Acacia et de Quebracho, est réalisé exclusivement en France (à Graulhet et Mazamet, hauts lieux historiques du secteur) et marginalement en Italie où toutes les eaux de tanneries sont dépolluées. Cuir vs. Matières plastiques ? Le choix est clair, l’entreprise préfère recycler plutôt que de produire des faux cuirs issus de l’industrie pétrolière.


Enfin, Jérôme Dreyfuss s’engage vers une traçabilité sur l’origine du cuir, notamment pour avancer sur les questions d’impact sur la déforestation dans ses chaînes d’approvisionnement. Conscient des enjeux de son secteur, Jérôme Dreyfuss qui montre qu’une autre voie est possible, veut ouvrir ce débat.


En 2019, l’entreprise a décidé de poursuivre son engagement en soutenant le projet Cœur de Forêt en Bolivie !


Depuis 3 ans, l'entreprise participe à la préservation des forêts boliviennes et au financement de l'ensemble des activités du projet. Pour chaque produit vendu sur l’ensemble des gammes de l’entreprise, Jérôme Dreyfuss reverse 1€ à l’association.


Grâce au soutien de Jérôme Dreyfuss, nous avons pu planter 15 375 arbres d’une vingtaine d’espèces différentes, mettre en place des systèmes agroforestiers auprès des producteurs et poursuivre le développement de filières de commerce équitable de miel, de café et d’huiles essentielles. Notre travail d’accompagnement des apiculteurs et petits producteurs vers un changement de leurs méthodes de cultures et des techniques plus respectueuses de l’environnement, permet à la fois de diversifier les revenus et de mieux préserver l’environnement à travers des alternatives économiques à la déforestation.


« Sensible aux sujets environnementaux et sociétaux depuis toujours, il m’était inconcevable de travailler dans l’industrie de la mode sans trouver une solution qui colle à mes valeurs.

Soutenir Cœur de Forêt s’est avéré être comme une évidence tant le projet en Bolivie auquel nous participons porte sur les aspects écologique et humain.

Nous sommes très heureux de ce partenariat et espérons le continuer pendant encore longtemps ! »

Jérôme Dreyfuss, Fondateur



Merci à Jérôme Dreyfuss pour leur soutien et leur volonté de promouvoir une industrie de la mode respectueuse des forêts et de l’humain. Nous avons à cœur de pouvoir collaborer encore de nombreuses années avec eux et d’accompagner leur engagement, encore marginal dans l’univers de la mode, à intégrer les enjeux environnementaux dans leur ADN.


Vous souhaitez, vous aussi, vous engager à nos côtés ? Pour en savoir plus sur comment préserver les forêts avec nous, rendez-vous sur la page Devenir mécène.

17 vues0 commentaire