top of page
  • Photo du rédacteurTiphanie

La brève hebdo : Pourquoi réaliser un suivi d’impact après notre saison de plantation à Madagascar ?

Dernière mise à jour : 4 janv.


Un des objectifs de Cœur de Forêt Madagascar est de préserver et régénérer les écosystèmes forestiers. Les dodonéas (Dodonaea madagascariensis), frênes (Fraxinus udhei) et acacias (Acacia mangium) font partie des 11 espèces intégrées à nos modèles de plantation durant la saison 2022/2023. Au total, ce sont 239 293 arbres qui ont été plantés, un nouveau record pour notre projet Madagascar ! 👏 Un grand bravo à nos équipes de Cœur de Forêt Madagascar pour leur travail et leur motivation hors pair !


Relevé des suivis d'impact

Mais notre travail ne s’arrête pas à la plantation. À la suite de nos plantations, nous réalisons des mesures d’impact.


Qu’est-ce que le suivi d’impact ? Le suivi d’impact permet d'évaluer les effets positifs des plantations sur les sols des parcelles reboisés. Pour cela, nous réalisons une étude sur la macrofaune (tous les animaux visibles à l’œil nu), nous analysons la structure et la texture du sol ainsi que sa sensibilité à l’érosion.



Sur les photos, nous nous trouvons sur notre Zone d’Intérêt Agricole sur laquelle nous avons planté 3380 arbres durant la saison 2022/2023.


Sur ce site, nous réalisons 3 expériences de suivi d'impact :


Le slake test : bocal en verre avec un agrégat de terre à l'intérieur qui ne se dégrade pas
Le slake test

Le slake test : l’objectif de ce test est de savoir si le sol est sujet à érosion ou non. Pour réaliser ce test, nous récupérons des agrégats de terre (agglomération de particule de terre). Nous les plongeons dans un bocal d’eau. Si cet agrégat, une fois plongé dans l’eau, ne se désagrège pas, il supporte bien l’eau. En cas de forte pluie, la terre donc sera bien soutenue et le sol résistera à l’érosion !






Le protocole moutarde : ce protocole détermine le nombre de vers de terre présents dans les sols afin d’évaluer leur biodiversité. Pour ce test, nous mélangeons de la moutarde à de l’eau et nous arrosons la zone reforestée. La moutarde va irriter les vers de terre qui vont remonter à la surface, ainsi, nous pourrons compter leur nombre.


Mise en place de la moutarde dans un arrosoir
Arrosage d'un parcelle avec le protocole moutarde

La mesure des arbres : qui permet d’évaluer la pousse annuelle de l’arbre ainsi que son état sanitaire.


Mesure des arbres

Pour en savoir plus sur notre projet à Madagascar ou sur nos autres projets à l’international et en France ?






Comments


bottom of page