• coordination-lot

La ronce commune : "le berceau du chêne"

Au premier abord, cette plante arbustive épineuse n’est pas très accueillante. Jugée invasive et incontrôlable, elle fait partie des plantes mal-aimées. Pourtant, si on s’y intéresse davantage, elle nous révèle ses multiples bienfaits et son rôle écologique majeur.


Folioles de la ronce commune, Rubus fruticosus

Pourquoi cette plante est intéressante ?

La ronce prépare une jeune forêt à pousser.

Surnommée « le berceau du chêne », elle exerce une fonction de protection auprès des jeunes pousses. Sa barrière épineuse décourage les herbivores tels que les chevreuils à venir grignoter le feuillage des arbrisseaux. C’est un couvre-sol qui protège de l’éclairage direct du soleil et garde l’humidité au sol, favorisant ainsi le développement des jeunes plants.

La ronce oblige les arbrisseaux à se développer en hauteur pour chercher la lumière, engendrant des plants droits. Une fois adulte, les arbres font suffisamment d’ombre à la ronce pour qu’elle se régule d’elle-même.

La ronce protège également le sol de l’érosion grâce à son système racinaire très dense et la présence de nombreuses tiges ralentissent fortement le ruissellement de l'eau.

Cette plante a également une fonction d’accueil de la biodiversité :

C’est une plante mellifère, hôte des chenilles de plusieurs papillons et une nourriture automnale pour les oiseaux. Enfin, elle amène le gîte et le couvert pour les petits animaux qui vont fertiliser le sol.

La ronce est une plante comestible.

Son fruit, la mûre, est bien connu pour ses qualités gustatives, en confiture, gelée, sirop et autres… Ses feuilles, une fois séchées, peuvent-être utilisées en infusion.

Astringente, dépurative et tonique, elle fait également partie des plantes dites médicinales.

Autrefois, les feuilles fermentées de la ronce remplaçaient le thé noir.

Mieux connaître cette plante.

Taxonomie / Botanique

  • Nom scientifique : Rubus fruticosus.

  • Noms communs synonymes : Ronce arbrisseau, Ronce des bois, Aronce, Catimuron, Mûrier sauvage, Mûrier des haies, Mûrier