top of page
  • Photo du rédacteurTiphanie

La sécurité alimentaire à Madagascar : un enjeu crucial dans notre travail avec les producteurs

L'insécurité alimentaire persiste à Madagascar, tandis que d'autres pays ont surmonté de grandes famines. Madagascar, fait face à une famine continue, compromettant la stabilité du pays. La souveraineté alimentaire, qui garantit à chaque nation le droit de définir sa politique agricole et alimentaire pour répondre durablement et équitablement aux besoins nutritionnels de sa population, revêt une importance particulière dans ce contexte.


Diversification des revenus pour une sécurité alimentaire renforcée

Depuis 2016, nous accompagnons plusieurs groupements de producteurs vers l'autonomisation financière en développant l'agroforesterie au sein de leurs parcelles. Ces parcelles sont composées à 90 % de cultures de rente telles que le géranium et la citronnelle, ainsi que quelques arbres. Bien que les producteurs possèdent également leurs propres parcelles, ils consacrent 80% de leur temps aux parcelles agroforestières au lieu de 20%.


Une question cruciale se pose : est-ce que les revenus tirés des cultures de rente compensent le manque de production vivrière ? Les huiles essentielles ne se mangent pas, et pour garantir la souveraineté alimentaire, les producteurs doivent être capables de se nourrir correctement. Imaginons qu'une année, les plantations de géranium soient ravagées par la maladie ou que le cours du géranium s'effondre. Comment les producteurs pourront-ils se nourrir s'ils ne cultivent pas de denrées alimentaires de base ?





Un nouveau paradigme pour une sécurité alimentaire durable

Dans le contexte international actuel, nous avons donc révisé le design des parcelles avec les producteurs pour mettre davantage l'accent sur la sécurité alimentaire et la résilience face aux changements climatiques. Sur une superficie de 2,5 hectares, nous prévoyons 1,5 hectare de géranium, 0,5 hectare de citronnelle et 0,5 hectare dédié aux cultures vivrières, avec un système agroforestier comprenant des haies bocagères sur l'ensemble du terrain.



Ainsi les Organisations de Producteurs (OP) peuvent y cultiver du maïs et du soja pour l'autoconsommation, afin de renforcer la sécurité alimentaire des membres. La coopérative aura la possibilité de vendre une partie de la production, mais quelle que soit l'option choisie, la production sera intégrée au plan d’aménagement des parcelles des Organisations de Producteurs.

 

Un tournant vers la sécurité alimentaire

Depuis 2016, nous accompagnons plusieurs groupements de producteurs vers l'autonomisation financière en développant l'agroforesterie au sein de leurs parcelles. Ces parcelles sont composées à 90% de cultures de rente telles que le géranium et la citronnelle, ainsi que quelques arbres. Bien que les producteurs possèdent également leurs propres parcelles, ils consacrent désormais 80% de leur temps aux parcelles agroforestières au lieu de 20%.


Lutte contre les maladies : Un défi constant

La prolifération des maladies constitue un défi majeur. Cette année, les plants de géranium ont été attaqués par 3 champignons, un qui s’attache au système racinaire, un à la feuille et le dernier à la tige. Ce qui a nécessité une action rapide de nos équipes agronomes pour en éviter la propagation. Les risques de proliférations, donne des sols mettant entre 2 à 5 ans à se rétablir, une embûche quand la culture de géranium est LE seul revenu. Pour résoudre ce problème, nous avons développé un protocole curatif, mais pas préventif, comprenant des décoctions et une rotation des cultures pour prévenir de futures épidémies.


Vitrine de la réussite : Notre impact concret

Notre site vitrine à Ibity est un exemple de réussite. Il démontre la richesse et la diversité de l'agroforesterie, tout en mettant en avant ses avantages en termes de sécurité alimentaire et de rentabilité. Cette vitrine est cruciale pour convaincre d'autres exploitations agricoles de la région de la faisabilité de ces pratiques. Nous ancrons ainsi notre action dans le contexte socio-économique du pays et renforçant notre rôle en tant qu'acteur local engagé.






Vers un avenir alimentaire plus sûr et durable

Nous sommes déterminés à poursuivre notre engagement pour la sécurité alimentaire à Madagascar. Grâce à notre approche axée sur l'agroforesterie, la diversification des cultures et la coopération avec les producteurs, nous contribuons à renforcer la résilience des communautés face aux défis économiques et environnementaux. Ensemble, nous construisons un avenir alimentaire plus sûr et durable pour tous.


Nous encourageons chacun à se joindre à nous et à soutenir notre projet en parrainant un arbre. Ensemble, nous pouvons faire la différence et œuvrer pour un avenir où l'homme et la forêt coexistent en harmonie.

Comments


bottom of page