• fauvernierelisa

Les huiles essentielles sources d'une richesse inestimable, sauf pour les producteurs ?

120 000 tonnes, c'est la quantité d’huiles essentielles produites chaque année dans le monde.

L’Île de Madagascar est parfois appelée le pays des huiles essentielles car il compte pas moins de 71 espèces de plantes aromatiques, dont 30 sont endémiques de l’Île. Cette richesse olfactive offre un potentiel de développement économique et humain grâce à la culture des plantes aromatiques et la production d'huiles essentielles.



Mais la biodiversité exceptionnelle de l'Île est également menacée. Avec un taux d'endémisme dépassant les 80%, le pays recense 10 000 plantes endémiques, d’où l’importance d’inscrire la valorisation de cette flore dans une gestion durable des ressources naturelles, mais aussi une répartition équitable des revenus de leurs transformations.


Avec une demande sur le marché mondiale qui ne cesse de croître, Madagascar exporte 95% de sa production à l’international. Notamment les huiles essentielles de Ravintsara, de Mandravasarotra (Saro) ou encore d'Ylang-Ylang, mais également de Géranium, les incontournables du pays.

Malheureusement, cette forte demande n'est pas toujours synonyme de développement pour les producteurs à la base de la chaîne de production. En effet, souvent déconnectés des marchés et manquant d'infrastructures, ils ne sont pas rémunérés à leur juste valeur. Ce sont les sociétés d’exportation qui captent la grande partie de la plus-value sur les huiles essentielles, ne laissant les producteurs locaux qu’avec de maigres revenus.


À l’occasion de la Quinzaine du Commerce équitable, nous souhaitons vous faire découvrir la réalité de ces filières, à travers une série de posts pour comprendre le potentiel incroyable de ces filières, en tant qu'outil merveilleux de développement économique, humain et durable à Madagascar.


Nous en profitons pour vous annoncer le lancement prochain de notre nouveau crowdfunding dédié aux huiles essentielles des filières que nous appuyons à Madagascar. Pour soutenir les producteurs, participer à ce nouveau crowdfunding et être informé(e) en avant-première de son ouverture, retrouvez toutes les informations sur cette page.

2 vues0 commentaire