top of page
  • Photo du rédacteurTiphanie

Nos partenaires vous parlent des métiers du bois : Philippe Petrau, d'Au Coin des Scieurs

Dernière mise à jour : 9 mars 2023

Sur le projet France Sud-Ouest de Cœur de Forêt, si notre mission est d’accompagner les propriétaires forestiers vers une gestion durable des forêts, nous construisons nos projets en emphase avec les acteurs locaux soucieux d’une filière bois artisanale et raisonnée.

Ce trimestre, nous mettons en avant Philippe Petrau coordinateur de l’association Au Coin des Scieurs. Découvrez à travers cet interview le lien que nous construisons avec Au Coin des Scieurs depuis maintenant 2 ans.

Peux-tu nous décrire ton métier ? Plus largement, ton implication locale au travers de Coop&Bat et du Coin des scieurs ? Mon métier au sein de la coopérative Coop&bat consiste à accompagner les entrepreneurs des métiers du bâtiment dans des aspects de gestion, d’organisation et de sécurité. Nous avons aussi un rôle d’animation entre les entrepreneurs et entre les acteurs du territoire. La majorité des entrepreneurs sont des charpentiers et menuisiers, c’est en grande partie ce qui nous a amené à reprendre une petite scierie artisanale à Tursac en Dordogne. Nous avons créé l’association Au Coin des Scieurs, dont je suis co-président avec le propriétaire de la scierie. Être à la fois sur la coopérative et l’association me permet de faire le lien entre les utilisateurs et les réseaux de la filière bois-forêt. Je réalise les devis, la gestion et l’approvisionnement des bois issus de coupes locales et provenant principalement de la gestion douce.

Quel est ton lien avec la forêt et l’artisanat ? Mon père était charpentier et j’ai toujours connu le travail artisanal du #bois avec des petites scieries de village. Habitant près des Pyrénées, j'ai toujours pratiqué la randonnée en montagne et en forêt, de ce fait, je suis sensible à cette ambiante régénératrice et à la préservation de ces #écosystèmes complexes. Qu’est-ce qu’ « Au Coin des Scieurs » ? C’est une association qui rassemble des acteurs locaux de la filière bois souhaitant vivre de pratiques alternatives favorisant la #sylviculture douce. Nous sommes un collectif en majorité de charpentiers et travailleurs du bois. Pour nous, l’enjeu est donc de pérenniser notre métier en étant en capacité de s’approvisionner localement et durablement. Nous sommes désireux de parfaire nos savoir-faire pour revenir à du traditionnel et pour s’adapter au mieux à la diversité de ce que la forêt nous propose. Nous travaillons à tester de la construction multi-essence, à valoriser du bois courbe ou non conforme. Ceci donne d’autant plus de sens à nos projets d’éco-constructions en matériaux biosourcés et résonne avec les objectifs de Coop&Bât qui se veut une coopérative du bâtiment responsable. Que t’a permis la rencontre avec Cœur de Forêt ? La rencontre avec Cœur de Forêt nous a permis de concrétiser une gestion globale de la ressource avec les propriétaires, d’être en mesure d’informer et d’orienter de nombreux propriétaires souhaitant jouer le jeu, mais ne disposant préalablement d’aucun interlocuteur. Nous avons beaucoup appris de ces échanges en allant voir les diverses propriétés de forêt locale et mieux comprendre les problématiques de chaque situation. Les conseils de Coeur de Forêt sont précieux et sont un élément clé dans notre ambition de restructurer une filière bois locale en gestion douce. Quel est le lien entre Au Coin des Scieurs et Cœur de Forêt ? Aujourd’hui, nous collaborons régulièrement sur des temps de rencontre inter-acteurs, sur de l’approvisionnement en bois pour la scierie associative, à travers le renvoi vers Cœur de Forêt, comme partenaire de confiance, des propriétaires venant nous demander conseils pour de la sylviculture douce, à travers du conseil et des échanges nombreux. La présence et l’appui des techniciens de Cœur de Forêt est un soutien qui fait pencher la balance pour crédibiliser notre démarche lors d’événements ou de rencontres avec les propriétaires et les institutionnels. Comment vois-tu l’avenir de nos actions communes ? Dans l’idéal, je souhaiterais que de plus en plus de #propriétaires #forestiers périgourdins confient la gestion de leurs forêts à Cœur de Forêt et que la scierie puisse ainsi atteindre son objectif de s’approvisionner exclusivement en bois issu de la sylviculture douce correspondant aux valeurs de la Charte pour des Forêts vivantes (RAF). Nous formons des petites équipes de bucherons et débardeurs capables d’aller prélever des petites quantités de bois afin de répondre aux besoins de petits prélèvements « bord de route ». La présence d’un conseiller Cœur de Forêt en Vallée Vézère nous permettrait de renforcer notre relation de partenaire en œuvrant de concert sur les espaces forestiers alentour avec une meilleure appréhension des périodes de prélèvement, des risques de dommage au sol etc. Pour que les propriétaires forestiers soient accompagnés dès le départ, la présence d’un conseiller proche de la scierie serait le bienvenu. Est-ce que tu aurais, un ouvrage, un livre ou une vidéo à conseiller à nos amoureux de la forêt ? - La Charte pour des Forêts Vivantes du RAF - Livre Arbres et Forêts : Périgord - Quercy -Limousin de Jean-Claude Martegoute - Livre Agir ensemble en Forêt : Guide pratique, juridique et humain de P. Laussel, M. Boitard et G.Du Bus de Warnaffe - Les vidéos de Partager c’est Sympa : Enquête La Forêt Française en Danger. Crédits photos : @Au Coin des Scieurs Vous êtes propriétaires d’un bois ? Vous ne savez pas comment gérer votre forêt ? Nous vous proposons de remplir ce formulaire : https://www.coeurdeforet.com/france-lot-candidatures-proprietair Vous souhaitez en savoir davantage sur notre projet France, développé dans le Lot et les départements limitrophes, ainsi que sur nos projets à l’international ? Découvrez tous nos projets 👉 https://www.coeurdeforet.com/projets 👉 https://www.coeurdeforet.com/newsletter






Comments


bottom of page