• fauvernierelisa

Rapport Annuel 2021 : Projet Cameroun

Dernière mise à jour : 18 oct.




Mise en pépinière et campagne de plantation



En 2021, la coopérative locale SOCOCOFOSA a mené une campagne de plantation directement au sein des parcelles possédées par la coopérative. Ces plantations ont lieu jusqu’à fin août, saison des pluies propice à la bonne reprise des jeunes arbres. Au total, 1500 arbres ont été plantés par 15 coopérateurs et 1000 arbres supplémentaires ont été plantés sur les parcelles de la coopérative. Parmi les essences plantées on retrouve : 1750 plants de Cacao, 250 plants de Moabi, 150 plants d’Anacardier, 250 plants de Bitakola et 100 plants d’Eucalyptus.


Production


La coopérative qui possède un alambic et une presse assure maintenant de manière autonome la production d’huiles essentielles et végétales. En ce qui concerne la production d’huiles essentielles, 2,7 L de Citronnelle ont été produits, 1 L de feuilles de mandarine, 830 mL d’Eucalyptus, suivis de 700 mL de feuilles de Lemon, de 360 mL de Feuilles de citron et enfin de 300 mL de Basilic.


Au niveau des huiles végétales, l’huile de Coco reste la première huile produite par la coopérative avec 350 L cette année, soit plus de 200 Litres supplémentaires par rapport à l’année dernière. Ce sont aussi 250 L d’huile végétale de Maobi, 25 L de beurre de Cacao et 17 L de Pistache qui ont été produits.


En plus de produire elle-même des huiles essentielles et végétales à partir de la masse verte récoltée, la coopérative permet également aux non-membres de payer un forfait d’utilisation de la presse végétale. Ils peuvent donc venir presser leur propre masse verte et récupérer l’huile obtenue, permettant ainsi de générer de nouvelles sources de revenus pour la coopérative.


Grâce à ces activités, le chiffre d’affaires de la coopérative sur l’année 2021 s’élève à 1 020 000 Frs CFA, soit environ 1 557 €.

Pisciculture


L’année dernière, plusieurs bassins piscicoles avaient été installés afin de s’intégrer dans ce mode d’élevage très répandu dans l’Ouest rural du Cameroun. En 2021, l’objectif a été de pousser plus loin cette nouvelle activité avec la construction de 2 nouveaux bassins :


- Un bassin de 5 m de large sur 8 m de long a été aménagé afin d’élever en polyculture des silures et des tilapias (poissons d’eau douce largement consommé en Afrique). Au total, 142 silures et 35 tilapias ont été ensemencés dans l’étang.


- Un autre bassin de 2 m de large sur 3 m de long, construit à proximité du 1er bassin, qui devait être consacré uniquement aux alevins.



L’alimentation des bassins en eau est assurée à 90 % par l’eau de pluie. Les poissons reçoivent une alimentation 100 % naturelle, ce qui a permis de passer d’alevins de moins de 6 cm à des silures (jeune poisson n’ayant pas encore acquis la morphologie d’un adulte) pesant jusqu’à 500 g en l’espace de seulement 5 mois.


En fin d’année, ces 2 bassins ont été fusionnés et les productions regroupées. Face à la recrudescence de poissons, une récolte a été réalisée. Au total, 10 kg de poissons ont été pêchés. La coopérative maitrise donc bien les techniques d’élevage et les rendements ont été à la hauteur des prévisions. Cependant, le projet a parfois eu du mal à s’approvisionner en eau en raison de fluctuations climatiques qui se sont fait sentir sur la fin d’année. Il faudra également mieux sécuriser l’étang car certains poissons ont été volés par la population locale.


Escargots


Cette année, Augustine la nouvelle directrice d’exploitation de la coopérative a décidé de lancer une nouvelle activité d’élevage d’escargots alimentés de manière 100 % naturelle. Pour la mettre en place, 2 caisses d’engraissement et 1 caisse d’accueil pour les naissains (œufs) ont été installées. Près de 1200 œufs ont été récoltés entre le lancement de l’opération en septembre 2021 et le 1er trimestre 2022. Pour produire davantage, des caisses supplémentaires ont été achetées pour réceptionner les œufs.


Gouvernance



Une nouvelle gouvernance opérationnelle est mise en œuvre en 2021 au sein de la coopérative. Le conseil d’administration de la SOCOCOFOSA, à la demande de l’assemblée générale, a nommé une directrice d’exploitation : Mademoiselle Augustine Ngo Bayegle. Elle sera assistée par Lambert Mbogos. La directrice a pour rôle de diriger, rationnaliser les activités de la coopérative mais aussi d’assurer la communication autour de ses activités afin d’accroitre leur visibilité



Formations


Deux chambres en matériaux locaux ont été aménagées près du local de la coopérative pour accueillir les apprenants en stage pratique toutes les deux semaines durant leurs deux années de formation au CEFER de Pouma.


Pour plus d'informations sur le projet :