top of page
  • Photo du rédacteurAlice Gontier

[Rapport] Bilan 1er semestre 2019 Jardin de la Botte Verte

Dernière mise à jour : 5 mai

L’urbanisme engagé depuis la fin de la seconde guerre mondiale a conduit à l’impasse environnementale actuelle. Ce phénomène a aussi anéanti l’exceptionnel patrimoine agricole francilien de la fin du XIXe,  mené par des cultivateurs spécialistes inventant d’autres solutions pour  nourrir Paris tout en préservant la faune et la flore. Bousculés par la crise environnementale et préoccupés par leur alimentation et leur santé, les habitants des milieux urbains considèrent à nouveau l’agriculture. Mais la vision idéale qu’ils en ont gardée est difficile à projeter face à l’organisation  et les pratiques de la ville contemporaine. C’est ainsi qu’une nouvelle  forme d’agriculture " hybride " voit le jour : l’agriculture urbaine trouve un  terrain d’entente entre nature et culture, entre campagne et ville.

Jusqu’à présent, la ville de Noisy-le-Grand offrait peu de disponibilités  de foncier pour que les citoyens puissent cultiver une parcelle. De façon assez pertinente, le secteur privé peut participer à cette dynamique. Cœur de Forêt collabore ainsi avec l’entreprise Voith, basée dans la  zone artisanale du Champy-Richardets, qui lui fait bénéficier de la mise  à disposition gracieuse de 2 000 m² de terrain. L’association s’est portée  garante comme porteuse officielle du projet, permettant ainsi la création  d’un collectif de bénévoles autour de ce projet intitulé : Jardin de la Botte Verte en référence au quartier noiséen de la " Butte Verte ".