top of page
  • Photo du rédacteurElisa Fauvernier

Rapports annuels 2022 : Focus sur le projet Magneva



La presqu’île de Masoala, à Madagascar, abrite un parc national de 230 000 hectares, refuge de nombreuses espèces endémiques. Pourtant, l’humanité et son désir de prospérité menacent ce havre de vie. Si le côté occidental de la presqu’île semble préservé de la dégradation humaine, son versant oriental est menacé par la déforestation massive.


Situé dans la région Sava, le projet MAGNEVA, est notre projet le plus reculé à Madagascar. Il signifie « magnifique » en malgache et vous le connaissez anciennement comme le projet Masoala.


Devant l’exploitation massive de bois précieux et l’extension des cultures de riz sur brûlis, nous avons choisi d’agir ! Depuis 2010, nous avons planté 569 020 arbres, délimité une réserve forestière de 700 hectares et créé une coopérative équipée pour la production d’huiles essentielles. De plus, l’installation d’une turbine hydroélectrique a permis l’accès à l’électricité pour 170 foyers. C’est ainsi que nous appuyons les communautés locales vers l’autonomie économique tout en préservant la forêt.



Pour répondre à ce défi, nous capitalisons sur nos 12 années d’expérience en reboisement. Nous visons la restauration d’un écosystème forestier de 1000 hectares, soit 2 millions d’arbres d’espèces endémiques, le long du fleuve Ankavia. Aujourd’hui, nous sommes le seul programme de reboisement dans la commune d’Ambohitsara.


Redécouvrez notre intervention à Madagascar sous un nouveau jour dans notre Rapport Annuel du projet en 2022 ! Retracez nos avancées de l'année passée sur le terrain et ensemble, faisons le point sur le chemin qu'il nous reste à parcourir. Pour découvrir le rapport annuel du projet Madagascar, c'est par ici :



Comments


bottom of page