top of page
  • fauvernierelisa

Accusé brûlant n°1 : le changement climatique




Avec le changement climatique, chaque année les épisodes de sécheresse se font de plus en plus fréquents. Et, plus la température moyenne et la sécheresse augmentent, plus les forêts risquent de prendre feu. Avec le changement climatique, les surfaces brulées pourraient augmenter de 80% en zone méditerranéenne d’ici à 2050*.




Vous l’aurez compris, les forêts s’embrasent davantage à cause du changement climatique. Mais, les conséquences ne s’arrêtent pas là : la combustion des arbres va également relâcher dans l’atmosphère le carbone qu’ils avaient stocké, alimentant à leurs tour le réchauffement climatique… Un hectare brûlé en région méditerranéenne émettrait autant qu’une voiture thermique ayant parcouru 250 000 km**. De quoi questionner, une fois de plus, l’efficacité des projets de compensation carbone, n’est-ce pas ?

En accélérant la fréquence des feux de forêt, le changement climatique modifie considérablement les conditions de vie des arbres. D’un côté, cette intensification va empêcher les arbres d’atteindre leur maturité sexuelle et de se reproduire. De l’autre, la végétation ne s’adaptera pas forcément à ces nouvelles conditions climatiques empêchant la régénération des forêts.



Ainsi, accélération du changement climatique et feux de forêts sont intimement liés et alimentent un cercle vicieux. En bonne santé, la nature fournit de nombreux services pour atténuer et s'adapter aux effets du changement climatique. Pour sortir de cette boucle, nous devons repenser les modes de gestion des écosystèmes forestiers afin de les aider à s’adapter à ces nouvelles conditions, et éviter de perdre les forêts en bonne santé biologique.

🌳💚 Pour sortir de ce brasier, déclarons notre flamme à une forêt diversifiée ! Cette semaine, aidez-nous à promouvoir les solutions qui préserveront réellement les forêts françaises.


Entre surexploitation et délaissement des forêts, entre ne rien faire et tout couper, un juste milieu existe qui permettra aux forêts françaises de faire face au changement climatique. Jusqu’au 12/11, aidez-nous en soutenant le développement de notre projet en France. Apportez votre pierre à l’édifice en faisant un don sur notre collecte, soutenez un modèle de gestion durable pour la forêt et l’humain.


*GIEC ** Etude menée par AtmoSud, l'observatoire de la qualité de l'air en Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur *** « Les incendies de forêt catastrophiques », RESPONSABILITÉ & ENVIRONNEMENT - avril 2020, n°98, Annales des Mines

bottom of page