top of page
  • Photo du rédacteurTiphanie

Régénération Naturelle Assistée : la renaissance des bois.  


Pénétrons au cœur de la forêt de la famille Labesse, où l'émerveillement des enfants reconnaissant chaque essence contraste avec l'état dégradé des lieux. 


Histoire de la forêt de la famille Labesse 


Si aujourd’hui cette parcelle est en très mauvais état, elle a connu des jours glorieux. Autrefois, une diversité d'essences s'épanouissait, jusqu'à ce que l'essor de la monoculture du châtaignier ne vienne altérer cet équilibre. Au commencement de cette monoculture, la forêt prospérait avec une multitude d'arbres issus des mêmes graines, formant ce qu'on appelle une futaie de châtaignier. 


Parcelle de la famille Labesse

Une fois les arbres coupés, les souches restantes ont donné naissance à des taillis de châtaigniers, c’est-à-dire, plusieurs troncs poussant sur la base d’un même arbre. Les souches épuisées ont entraîné le dépérissement complet des châtaigniers. Puis, ces arbres morts ont laissé la lumière traverser la canopée. Les rayons du soleil se frayant un chemin jusqu’au sol ont ainsi favoriser le développement des fougères, empêchant la germination des graines et acidifiant le sol. La forêt, jadis riche, s'est muée en un désert de fougères. À cela s'ajoute la pression de la faune sauvage, le gibier qui consomme les glands et les cerfs qui se nourrissent des écorces, grignotant les derniers vestiges de diversité végétale. 


À notre arrivée, en 2023, la forêt des Labesse se résumait à des châtaigniers mourants et à un tapis de fougères denses.  


Redonner Vie : Notre Engagement  


Face à ce tableau, comment pouvons-nous ressusciter cette forêt ? La transition d'un taillis de châtaigniers à une futaie irrégulière et diverse est primordiale. Les arbres issus de futaie doivent être privilégiés. Nés de graines, ils sont en effet plus robustes. 

Nous mettons en œuvre des stratégies variées : préparation du sol pour la germination, installation de filets protecteurs contre la faune, et coupes sélectives pour laisser la lumière nourrir la terre et faire germer de jeunes arbres. Notre espoir se cristallise autour de la Régénération Naturelle Assistée (RNA), une démarche qui valorise la capacité innée de la forêt à se régénérer, soutenue par notre action déterminée. 



L'Espoir par la Régénération Naturelle Assistée 



Hyacinthe Evezard, technicienne forestière, et Luna Labesse comptent les plans de RNA
Hyacinthe Evezard, technicienne forestière, et Luna Labesse comptent les plans de RNA

La plantation joue un rôle, mais la véritable magie opère en protégeant et en valorisant ce qui cherche à naître spontanément. Les graines qui germent naturellement, sont les héritières directes des arbres anciens. En les soutenant, nous aidons à émerger une forêt robuste et adaptée. Ainsi, sous notre vigilance, les jeunes pousses de diverses essences telles que le chêne, l'alisier, ou encore le houx, sont désormais à l'abri, prêtes à redessiner le paysage. 







Anecdote de la forêt d’Elise Labesse :  


Frantz Veillié, technicien forestier, devant le Hêtre

Parmi les témoins de la force de la régénération naturelle, un hêtre vigoureux au cœur du taillis de châtaignier. Seul, mais fier, il est probablement né d'une graine apportée par un oiseau. Ce géant solitaire incarne la promesse d'une renaissance forestière, symbole de la résilience et de la diversité que nous nous efforçons de protéger et de multiplier. 








Ensemble, nous œuvrons pour que la forêt des Labesse, et bien d'autres, retrouvent leur vitalité et continuent de tisser le lien indéfectible entre l'Homme et la nature. Par notre action, nous réaffirmons notre engagement envers la préservation de ces écosystèmes précieux, essentiels à notre bien-être commun. 


Nous encourageons chacun à se joindre à nous et à soutenir la forêt française en parrainant un arbre.

Comments


bottom of page