Rapport Annuel 2021 : Projet France Lot [2/2]

Dernière mise à jour : 18 oct.



Partie 2 : Sensibiliser et mobiliser les propriétaires forestiers



Sensibilisation grand public


Grâce au renforcement de notre équipe en 2021, nous avons pu participer à de nombreux évènements et faire rayonner notre vision de la gestion douce des forêts françaises. Les événements auxquels nous participons sont également l’occasion de rencontrer de nouveaux propriétaires pour l’accompagnement que nous proposons.


Nous avons eu l’opportunité d’intervenir notamment lors de 2 conférences rassemblant 200 participants à la Fête des possibles de Meyrals. Nous y avons parlé de l’histoire de la forêt locale, des peuplement forestiers locaux, de sylviculture, d’animation sylvicole et de la biodiversité. Enfin, nous sommes intervenus lors du débat suivant la projection du film « Êtres en transition », réalisé par François Stuck.


A l’occasion de la Journée Internationale des Forêts, le 21 mars 2021, le Centre National de la Propriété Forestière (CNPF) nous a convié à la balade forestière organisée à Douelles. Lors de cette balade qui a rassemblé 47 personnes, nous avons pu nouer de nouveaux liens avec les participants intéressés par les actions de Cœur de Forêt.


Un nouveau document pédagogique a vu le jour “Calendrier forestier” qui reprend de manière pédagogique les étapes de gestion qui accompagnent la vie d’une forêt tout au long de l’année : périodes de plantation, d’abattage, de travail du sol, de dégagement.


En 2021, le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) du Lot nous a également invités à participer à son Programme des Rouleaux forestiers paysagers. Au cours de cet évènement, Alice Freytet, paysagiste et illustratrice devait représenter les 3 grands massifs locaux : les Causses, la Bouriane et le Quercy Blanc sur de grandes fresques en papier. Nous avons été invités à partager nos connaissances des Causses et de leurs forêts si caractéristiques. Ces échanges ont été enregistrés en partenariat avec la Radio Antenne d’OC et lors du Wood Lab de Belfort-du-Quercy. Ils ont également permis d’enrichir les illustrations avec des textes et des citations.



Nous avons eu le plaisir de rencontrer François Stuck réalisateur et créateur des “actualités locales” au cinéma, programme mettant en valeur les initiatives qui participent au développement ou à la préservation du bien commun. Aujourd’hui, François Stuck aimerait réaliser un film autour de la forêt, de sa gestion douce et de la valorisation des bois dans un tissu local. C’est dans ce contexte que nous avons rencontré le réalisateur aux côtés du Centre National de la Propriété Forestière (CNPF) et du Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) du Grand Figeac. Nous avons pu échanger autour de cette problématique et réfléchir ensemble à une trame qui pourrait faire l’objet d’un film. Le réalisateur travaille actuellement sur le montage financier du film.


Une propriétaire forestière, Madame Fages, nous a conviés à l’inauguration de son éco lieu pour laquelle nous avons réalisé des fiches techniques sur les arbres et leurs interactions afin de les présenter aux participants.


Le rôle de sensibilisation de Cœur de Forêt passe également par l’organisation de nos propres animations, participant à la mise en réseau des acteurs du territoire, la rencontre et l’implication de nouveaux propriétaires ou partenaires sur le projet.


La Journée du Patrimoine de Pays et des Moulins à Belfort du Quercy portait cette année sur le thème de l’arbre. Nous y avons accueilli 15 participants pour notre balade commentée sur le thème du Quercy Blanc, l’organisation de ses paysages et rôle de la forêt en son sein. Anthony Cheval, assisté de Jean Berson, menuisier et ébéniste partenaire du projet, ont animé un atelier “Woodlab” au cours duquel les participants ont construit leur propre caisse à pommes.


Au mois de novembre, nous avons également conçu et animé deux évènements : la rencontre « regards croisés » du peintre et du forestier ayant rassemblé 15 personnes à Cahors, ainsi qu’une soirée conférence autour de la sylviculture irrégulière avec 25 participants à Bélaye.



Mise en réseau sur le territoire


Depuis le lancement du projet en 2017, Jocelyn Dibois, conseiller forestier à la Chambre d’Agriculture du Lot s’est rapproché de l’association. Très rapidement, les liens tissés avec la Chambre d’Agriculture ont permis une véritable collaboration sur des projets d’accompagnement avec des propriétaires forestiers agriculteurs du Lot. Plusieurs projets de travaux ou de plantations ont déjà été menés dans ce cadre et de nouvelles perspectives de travail avec d’autres acteurs forestiers du territoire sont en réflexion. Un projet de foire forestière est en réflexion pour l’année 2022. Grâce à cette collaboration, nous avons également pu :


- Participer au bilan annuel de la Chambre d’Agriculture,


- Ainsi qu’au bilan annuel de la Charte forestière de territoire. La Charte forestière est un document qui propose un programme d’action rassemblant tous les acteurs du territoire afin de valoriser les espaces forestiers. En faisant partie de ce document, Cœur de Forêt est identifié comme “porteur” de l’action autour de l’épicerie des bois locaux,


- Échanger sur différentes problématiques qui touchent le Châtaigner et faire découvrir les actions mises en place par Cœur de Forêt pour le préserver avec Frédéric Ledun, spécialiste de la question du Châtaigner et membre du Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF).


En 2021, Cœur de Forêt a également cherché à agrandir son réseau d’exploitants forestiers pour la réalisation des travaux prévus chez nos propriétaires accompagnés. Nous souhaitons nous entourer d’un réseau d’entrepreneurs forestiers intéressés par la démarche de l’association et en accord avec nos valeurs et notre vision de la gestion forestière pour que la conduite des travaux respecte les modalités souhaitées par le propriétaire et l’association. Nous avons eu la chance de rencontrer plusieurs exploitants intéressants au cours du second semestre avec qui nous avons pu constituer une nouvelle équipe de deux débardeurs à cheval et d’un bucheron. Ils ont réalisé l’ensemble des travaux forestiers nécessitant une intervention extérieure sur l’hiver 2021-2022 et notamment une première mission commune de 6 jours pour apprendre à se coordonner et se familiariser au travail en commun. Ces journées ont également été l’occasion pour Cœur de Forêt d’apporter conseils et expertises pour adapter au mieux leurs techniques de travail à la parcelle et au plan de gestion.


Cette petite équipe est une première avancée, le prochain objectif sera de rencontrer d’autres entrepreneurs forestiers afin de constituer plusieurs équipes de ce type sur l’ensemble du territoire.



De nombreuses autres rencontres avec des professionnels du secteur ont été organisées. Nous avons pu rencontrer la coopérative COOP&BAT, une structure d’incubation de jeunes éco-entrepreneurs dans le secteur du bâtiment responsable. Une rencontre avec le nouveau conseiller forestier en Corrèze devra permettre d’étendre progressivement les actions de la zone. Notre équipe a également participé à la rencontre Agro-Sylvo-Eco-Pastoralisme organisée par l’Association Forêt Méditerranéenne au cours duquel nous avons présenté notre action d’épicerie bois. Nous avons également rencontré des représentants du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy avec lesquels nous aimerions monter un projet de valorisation locale des bois dans le parc entre 2022 et 2024.



Diagnostics & remise poster


Point de départ de notre accompagnement auprès de la petite forêt française, les diagnostics forestiers sont une étape essentielle pour le bon déroulement des plans de gestion mis en place avec les propriétaires. Cette année, 20 diagnostics ont été réalisés auprès de plusieurs familles propriétaires de bois dans le Lot, en Dordogne, en Aveyron et en Corrèze.


L’association a noué contact avec 11 autres familles souhaitant réaliser un diagnostic sur leurs parcelles pour l’année 2022. Ce nombre important de sollicitations est très encourageant et démontre que les propriétaires trouvent un réel intérêt à mieux connaitre leurs forêts.

En 2021, un nouvel outil de mobilisation a vu le jour : le « Document de Transmission Familiale (DTF) » ! Il vient compléter le « poster de propriété » qui synthétise de manière pédagogique les résultats du diagnostic forestier (répartition des essences et différents peuplements au sein d’une parcelle). Ce DTF a vocation à ancrer noir sur blanc les motivations initiales du propriétaire. A la suite du diagnostic et de nos conseils, cela permet de formaliser les grandes lignes de l’itinéraire technique et de la vision qu’il souhaitera porter dans ses bois. Ce document guidera la mise en place des actions d’amélioration et de gestion sylvicoles tout en permettant la transmission symbolique de ces vœux à l’échelle de la famille.



Études d’avant-projet, travaux d’amélioration


Après un diagnostic ou directement suite à la mise en relation par la Chambre d’Agriculture ou le CRPF avec un propriétaire, nous avons réalisé un total 5 études d’avant-projet dont 4 devraient déboucher sur une réalisation de travaux dans le futur.



Suivi des plans de gestion


Une fois les diagnostics réalisés, l’accompagnement de Cœur de Forêt auprès des propriétaires forestiers se poursuit. Nous suivons les propriétaires avec la mise en place d’animations sylvicoles pour certains ou pour d’autres, par la mise en œuvre des travaux préconisés dans le diagnostic. Nous avons fait 20 visites de suivi post diagnostic ou animations sylvicoles sans travaux forestiers. 8 autres visites ont permis le martelage des arbres chez les propriétaires concernés.


Martelage



Étape cruciale pour l’amélioration d’un peuplement forestier, le martelage est l’un des premiers travaux que nous réalisons sur les parcelles appuyées. Il consiste à désigner les arbres d’une parcelle boisée que nous souhaitons conserver sur le long terme, ainsi que les arbres que nous souhaitons couper. L’étape de martelage permet aussi de dessiner les chemins qui serviront à sortir les bois coupés lors d’un futur chantier d’exploitation, ainsi que les éventuelles places de stockage de bois avant qu’ils soient emportés vers une scierie, par exemple. Le martelage est ainsi une opération capitale pour l’avenir de la forêt car elle va guider l’intensité d’exploitation de la parcelle en limitant (ou non) le taux de prélèvement des bois.


En 2021, les martelages ont été réalisés par Frantz Veillé, par des conseillers partenaires ou par un intervenant extérieur partenaire. Ces travaux ont permis d’identifier 1 684 arbres d’avenir sur une surface totale de 17 hectares chez 13 propriétaires différents. Les arbres d’avenir sont sélectionnés pour leurs caractéristiques physiques, parce que l’on pense qu’ils donneront des bois de grande qualité dans quelques années. Nous allons par exemple favoriser les arbres au fût élancé et cylindrique car leur bois sera plus adapté pour la charpente ou la construction, mais nous pouvons aussi marquer un arbre pour qu’il assure la fonction de semencier, il permettra ainsi la régénération naturelle des arbres de son espèce pendant de nombreuses années.


Une fois le martelage réalisé, les propriétaires ne sont pas contraints de recevoir d’autres interventions de Cœur de Forêt. Les propriétaires peuvent s’arrêter à ce stade, mener eux-mêmes les travaux sur la base des arbres martelés et de nos conseils, ou alors bénéficier de l’accompagnement de Cœur de Forêt. Dans ce dernier cas de figure, l’association participe à la rémunération des bûcherons et débardeurs nécessaires à la réalisation des travaux lorsque les chantiers sont déficitaires.


Suite aux travaux de martelage de 2021, ce sont 9 propriétaires avec qui nous avons réalisé les travaux forestiers entre fin 2021 et début 2022. Les diverses éclaircies sélectives, coupes jardinatoires et détourages ont permis de prélever 34 m3 pour du bois de chauffage, 7,5 m3 pour la réalisation de piquet mais également une trentaine de pins sciés en planches et valorisés en circuit local.

Travaux de boisement


Pour assurer une bonne évolution des parcelles appuyées, nous avons réalisé plusieurs visites de suivi chez 16 familles de propriétaires que nous appuyons.


En parallèle, 7 projets de plantation ont été menés sur la saison 2021-2022, s’étendant de l’automne à la fin de l’hiver suivant.


Au total ce sont 4035 arbres plantés ou accompagnés en régénération naturelle, de 34 espèces différentes sur un total de 5,35 hectares, 2 haies plantées sur 150m et la restauration de 90 m de haies existantes sur 240m.

Une dizaine de propriétaires nous ont également manifesté leur intérêt pour mettre en place des projets de plantations et/ou de Régénération Naturelle Assistée pour l’hiver prochain, confirmant ainsi l’intérêt local grandissant pour le projet Cœur de Forêt et la gestion forestière douce.


Pour plus d'informations sur le projet :